Contact
Rendez-vous
Identité
INTÉRESSÉ PAR LE PROGRAMME
Objet de votre message

* champs obligatoires

MARCHE IMMOBILIER EN BRETAGNE : BILAN 2017 ET PERSPECTIVES 2018

À en juger les chiffres, le marché de l’immobilier en Bretagne a été relativement bien portant en 2017, dans la continuité de 2016.

Avec un regain d’intérêt pour les logements neufs, les investisseurs et primo-accédants ont été au rendez-vous.

Qu’en est-il de 2018 avec la Loi Finances ? Année à investir ou année à patienter ? Le point avec BATI ARMOR.

Marché de l’immobilier en Bretagne : le bilan 2017

Le marché immobilier connaît des fluctuations attendues et parfois prévisibles.

En 2017 en Bretagne, globalement, le nombre de transactions a encore augmenté notamment au premier trimestre 2017, avec tous les signaux se positionnant au vert.

Prix de l’immobilier en Bretagne : stabilité et quelques disparités

En 2017, dans le neuf, le prix au m² d’un appartement neuf s’élevait à 3 208 euros en moyenne, contre 1 678 euros le m² pour une maison en construction.

Vers une légère hausse des prix de vente

En 2017, l’immobilier à Rennes seul a enregistré une hausse de 3 % du prix de vente au m².

Ceci s’explique notamment par l’attractivité rennaissante de la ville : avec la capitale française à seulement 1h27 en train (LGV), les investisseurs profitent du renouveau immobilier de la ville pour placer leurs pions en prévision d’une spéculation efficace.

Cela dit, cette hausse des prix de vente au m² est à relativiser si l’on tient compte de l’inflation.

La Bretagne, une région toujours aussi attractive

Avec l’arrivée de la LGV, les aménagements effectués autour du dispositif Pinel (Loi Finances 2018) et des conditions d’octroi du PTZ, une forte hausse des investissements immobiliers était attendue en Bretagne.

L’accession étant facilitée, de nombreux actifs âgés de 30 à 50 ans se sont lancés dans leur projet immobilier.

La Bretagne n’a plus à prouver son attractivité : avec le littoral à quelques kilomètres et la proximité de la capitale, des investisseurs de tous bords mettent toutes leurs chances de leur côté en investissant dans la pierre dans la capitale bretonne et ses alentours.

Le marché immobilier breton en grande forme

La région ayant profité d’une excellente dynamique en 2017, les prévisions sont bonnes pour 2018.

La Bretagne devrait profiter du même élan malgré la présence de quelques disparités localisées.

Un achat immobilier restant un placement sûr, le marché breton se porte aujourd’hui au mieux grâce à une confiance des ménages retrouvée et des taux restant bas.

Les achats dans l’ancien

Dans l’ancien, on a noté des délais de vente raccourcis et une hausse de 30 % dans les grandes agglomérations, notamment à Brest et Rennes.

Les achats de logements neufs

Dans le neuf, l’année 2016 ayant été exceptionnelle, 2017 s’est majoritairement située dans cette mouvance.

Avec des taux restant relativement bas et enregistrant une hausse insuffisante pour être la cause d’un recul des investissements, le marché immobilier breton devrait en toute logique suivre la tendance en 2018.

Loi Finances 2018 et immobilier : les ajustements

Quelques ajustements ont vu le jour avec la mise en place de la Loi Finances 2018 :

Dispositifs PTZ et Pinel  prolongés

En neuf, le PTZ est prolongé de 4 années et recentré sur des zones dites « tendues ».

En revanche, les APL accession sont entièrement supprimées.

Autres prolongations notoires : le dispositif Pinel bénéficie d’un sursis de 4 ans.

De quoi profiter de réductions d’impôt avantageuses !

Suppression de la taxe d’habitation

La taxe d’habitation quant à elle, devrait être supprimée pour 80 % des Français : une excellente nouvelle de la Loi Finances 2018 qui devrait encourager les investissements et convaincre les ménages frileux de se projeter plus rapidement avant qu’un grand virage ne s’opère (taux de crédit et prix de vente).

Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

Enfin, concernant la suppression de l’ISF et la mise en place de l’IFI, pas de généralité : pour les patrimoines élevés (net supérieur à 1,3 million d’euros), l’IFI constituera sans doute un frein, alors qu’il ne devrait avoir aucune conséquence sur les acquisitions et investissements classiques.

 

Vous souhaitez investir dans le neuf en Bretagne et ainsi vous constituer un patrimoine immobilier ?

BATI ARMOR, promoteur immobilier neuf à Rennes et en Bretagne, vous aide à franchir le pas et vous propose des biens à la vente. Nos conseillers BATI ARMOR vous accompagnent sur votre projet et vous conseillent.